Réseau Zec English

Plein-air

Logo Avec écriture1
  • ▪ Attraits naturels 
  • * Village de Kiskissink et domaine de Van Bruyssel;
  • 
* Plage du camping Bostonnais (sans sauveteur);
  • 
* Hutte et barrage de castor;
  • 
* Ancienne cabane de trappeur;
  • 
* Plus d'une trentaine de sites d'archéologie;

  • * Vestige de la drave du bois.
  • En hiver, aucune activité n'est mise en place par les dirigeants de la zec, mais les membres qui viennent séjourner sur la zec pratiquent plusieurs activités dont la pêche hivernale, le ski de fond, la raquette, et la motoneige.
  • Cueillette de petits fruits

    La randonnée pédestre est appréciée des utilisateurs. En effet, en se promenant, les utilisateurs observent la faune et en profitent pour cueillir de petits fruits sauvages. La présence de bleuets et de framboises est en effet importante sur le territoire de la zec.

  • Canot

    La zec Kiskissink offre la possibilité aux utilisateurs de faire du canot. Cette activité est pratiquée en majeure partie sur la rivière Bostonnais surtout à cause des eaux printanières et de plusieurs rapides importants. Le circuit de la rivière Métabetchouan est approuvé par la Fédération québécoise du canot et du kayak.

  • VTT

    La zec Kiskissink possède plusieurs sentiers de VTT. Ces derniers sont pour tous les goûts et pour tous les types de randonnée, que ce soit pour les débutants ou pour les plus expérimentés. Les sentiers vont du petit sentier en forêt de feuillus à des sentiers accidentés. La plupart sont des chemins forestiers qui ont été délaissés. Les sentiers situés sur les sommets des montagnes sont très impressionnants. Ils offrent une vue panoramique exceptionnelle sur les environs. On peut notamment observer la Réserve faunique des Laurentides.

  • Motoneige

    En hiver, la pratique de la motoneige est une activité très présente dans le secteur. La zec est en fait traversée par un sentier provincial de motoneiges, soit le sentier numéro 73. Ce dernier traverse le secteur ouest de la zec. Chaque hiver, le parcours est emprunté par des milliers de motoneigistes, car il relie la région de la Mauricie à celle du Saguenay - Lac-Saint-Jean. Certains membres utilisent la motoneige pour se rendre à leur chalet ou pour pratiquer le piégeage.